Le journal papier n'est pas mort


En com interne, il ne reste plus que du numérique ? La réponse est non. Vous n’avez pas pu passer à côté de la fameuse “renaissance du papier” ! Tout d'abord, ne nous leurrons pas. Toutes les entreprises ne peuvent pas “se débarrasser” du papier aussi facilement, ne serait-ce que parce que leur cœur de métier ne leur permet pas. Lorsque la majorité de votre main d’oeuvre est “déconnectée”, il est difficile de toucher vos collaborateurs sans passer par l’impression. Et puis, force est de constater que le principal intéressé, à savoir le lecteur, se dit toujours “très attaché” au papier.

Dans un contexte de réduction budgétaire, de transformation digitale des entreprises, et de “conscience écologique” croissante - argument polémique mais souvent avancé, le papier endosse un tout nouveau rôle ! Il devient un support “quali” tant sur le fond que sur la forme. Il devient aussi rare et cher. Vous verrez donc dans les entreprises de moins en moins de mensuels ou de bimestriels papier qui, soit dit en passant, ne répondent plus à la temporalité du numérique, mais de beaux supports trimestriels ou bi-annuels. C'est le cas de Synchro de Norauto ou We Mag de Generali, dont la qualité éditoriale et graphique est digne des grands titres de la nouvelle presse magazine. Vous rencontrerez aussi le fameux “yearbook”. Un format éprouvé et approuvé chez Ubisoft, avec "MAD IN FRANCE", un bel ouvrage annuel qui "raconte l'entreprise de l'intérieur". Succès assuré. Lire la suite.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square